Des avocats à votre écoute.

Des stratégies pour vous défendre, des choix pour la meilleure défense de vos intérêts.
Et si nous prenions le temps d'en parler ?

de la Médiation

 

La médiation est une des méthodes alternatives à la procédure judiciaire pour résoudre des conflits. Une personne neutre, le médiateur, recherche avec vous et l’autre partie ou les autres parties, en toute confidentialité, un accord qui soit acceptable pour tous. Maître Rohan Van Vooren est médiateur agréé en matières familiales, civiles et commerciales. Il pratique en français et en anglais.

 

Définition

La médiation est un processus volontaire et confidentiel de gestion des conflits par lequel les parties recourent à un tiers indépendant et impartial, le médiateur. Son rôle est d’aider les parties à élaborer elles-mêmes, en toute connaissance de cause, une entente équitable qui respecte les besoins de chacun des intervenants. La médiation est probablement une des formes les plus

anciennes et les plus naturelles de résolution de conflits. Chacun d’entre nous est sans aucun doute déjà intervenu à plusieurs reprises comme médiateur sans même s’en rendre compte, par exemple en réglant une dispute. Menée par des professionnels, la médiation au sens de la loi du 21 février 2005 assure la sécurité juridique des engagements qui y sont pris.

 

mediation1

Le médiateur

Le médiateur a reçu une formation spécifique et est formé aux techniques de communication et de négociation raisonnée, qui se fonde sur les intérêts véritables des parties, et la recherche d’une solution durable et satisfaisante pour tous (par opposition à la négociation traditionnelle, qui se fonde sur ses intérêts propres, à la recherche d’une solution « au forcing »).

En tant qu’avocat, il connaît par ailleurs parfaitement les procédures et les implications que celles-ci peuvent avoir. Il s’est engagé à respecter le code de bonne conduite établi par la Commission fédérale de médiation, et notamment les règles de confidentialité. Le médiateur est un « facilitateur » et non un « décideur » (à la différence d’un juge ou d’un arbitre). Il ne détient donc aucun pouvoir de décision et ne tranche pas le litige.

Il joue cependant un rôle actif tant pour amener les parties à identifier leurs intérêts et besoins que pour les amener à dépasser « ce qui coince » (aussi improbable que cela puisse sembler au départ !), ainsi qu’au stade ultime de la formalisation des accords de médiation (la vérification de la légalité et de l’efficacité de l’accord fait partie intégrante de la mission du médiateur).

En résumé, le médiateur est donc un tiers, neutre, qui va, sans juger, faciliter la communication et les échanges respectueux entre les clinge1parties pour les aider à explorer les diverses options de règlement amiable et leur éviter ainsi des procédures contentieuses longues et onéreuses. Le choix du médiateur est entièrement laissé aux parties. La médiation est un processus confidentiel et volontaire, il est par conséquent important que les parties aient pleinement confiance en leur médiateur.

Pourquoi choisir un médiateur agréé ?

Le médiateur agréé doit remplir des conditions strictes, qui garantissent sa qualité. Seul le médiateur agréé peut exécuter une médiation judiciaire, et seuls les accords de médiation conclus avec l’aide d’un médiateur agréé peuvent être homologués par un juge. L’autorité fédérale n’accorde l’assistance judiciaire, c’est-à-dire la gratuité totale ou partielle de la médiation, aux personnes dont les revenus sont insuffisants que si le médiateur est agréé.

Médiation-Justice.be